Newsletter

Pour être au goût du jour! Des news toujours de bon goût.

envoyez moi un mail à: lutinerie@gmail.com  pour que je vous ajoute à la newsletter.

Je pars en famille en mars 2018 pour un long voyage. Je ferais un stock pour approvisionner les magasins.

Et m'arrangerait afin de trouver une solution pour assurer les envois tant que le stock le permettra. Merci d'avance pour votre compréhension.

Profitez de faire vos stocks en avance car la plupart des produits se gardent longtemps. Si vous avez des questions n'hésitez pas à me contacter et je me ferais un plaisir de vous répondre. Plus d'infos sur l'onglet contact de la navigation.

Suivez nous sur Instagram:

la lutinerie.ch

et sur facebook

Sarah Aubert

 · 

Pas si sainte cette semaine là...

Après deux jours passé à San José nous nous embarquons par le biais des transports public pour une très longue journée de route en direction de la côte caraïbe, plus précisément à Cahuita. Très longue et donc très éprouvante avec les deux petits monstres en particulier le petit dernier... Le Bus nous pose au terminal et nous partons à la recherche d'un hôtel pour deux semaines de vacances bien méritées. Franchement, avec tout notre barda et Pablo qui ne voulait pas marcher (toujours Pablo..) je ne sais pas comment on a réussi à arriver à l'adresse mentionnée dans notre routard et qui nous semblait très bien.

 

Quand nous avons dis à la patronne que nous cherchions un logement pour deux semaines, elle à levé les bras au ciel. Et c'était pas bon signe. Là dessus, elle nous explique que pendant la semaine sainte, la traditions des Ticos est de passer les vacances au bord de la mer, ça plus les touristes, il faut s'y prendre des mois à l'avance pour dénicher une piaule dans les environs.. mais elle passe quelque coup de fil car elle a pitié de nous et nous déniche quelque chose pour la nuit. C'est pas le luxe que nous avions décidé de nous octroyer pour ce séjour mais ça ira pour la nuit et demain nous trouverions mieux à ce stade de l'histoire on y croyait encore..

 

Le lendemain donc sous un soleil de plomb les bagages en moins mais toujours Pablo qui ne veut pas marcher nous partons en quête de la sacro sainte chambre tant convoitée.

Et là, on se prend râteau sur râteau tout est complet. On a pas mal voyagé Julien et moi et ça on avait jamais vu. Bref on fini par atterrir au reggae bar ou ils nous proposent une chambre jusqu'au 23 c'est déjà ça, et après avoir discuté avec eux, ils ont une idée. Le patron revient après quelques minutes et me propose, accrochez vous bien, un hôtel abandonné depuis trois ans et qui est entretenu et surveillé par un gars qui y vit. Je vais voir l'hôtel en question et bon, oui c'est glauque, mais sur le moment on s'est senti tellement reconnaissants on resterait donc 5 jours au reggae bar et ensuite ce serait l'hôtel jaguar, à l'abandon depuis trois ans mais avec piscine soit dit en passant.

 

Mais quand nous sommes arrivé dans la chambre 5 jours plus tard et que c'est devenu réel j'ai vraiment pas réussi à l'accepter. Surtout qu'il nous demandait quand même 50 dollars pour cette misère.

Alors nous avons décidé de partir voir Tortugero mais il fallait tenir encore 2 nuits dans ce taudit.

 

Dans la foulée, nous réalisons qu'il faudrait songer à aller retirer de l'argent au bancomat du coin et arrivés là on constate avec effroi qu'aucune de nos carte ne fonctionne.. Heureusement, derrière nous il y avait un français qui vivait par là apparemment et qui nous explique qu'il faut aller jusqu'à Puerto viejo pour pouvoir retirer avec nos cartes et que les retraits sont fortement limité (200.-) par 24 heures.

Et dommage, on peut retirer davantage au guichet mais là c'est vendredi et les banques ferment le week-end...

Là encore un peu plus de sueur dans nos tee shirts , Tortugero n'est accesible que par 4h de bâteau, si il n'y a pas la bonne banque là-bas... Entre l'hôtel et la vie incroyablement cher au Costa. On va pas réussir à retirer assez. Finalement nous serons sauvé par la carte de crédit de Julien. et nous aurons ainsi pu visiter Puerto viejo, coin bien touristique mais sympa quand même je trouve.

 

À la veille de la deuxième nuit je recherche à nouveau sur booking.com un logement histoire d'éviter la troisième nuit et là je découvre une chambre au même prix que ce que nous avions dans une petite guest house nommée colibri paradise. Vu qu'en plus c'était tout près j'ai embarqué toute la smala avec moi pour aller voir et demander si c'est vraiment libre. Et c'est ainsi que nous sommes passé de "l'enfer" au paradis des colibris. Deux charmantes petites chambres maisonnettes une bleue et une jaune. à côté de la maison de Marco et Katia qui nous on réservé un accueil en tout point parfait.

 

Au moment ou je vous écris ces lignes, je suis sur la petite terrasse de la maison bleue, demain nous irons découvrir Tortugero, et je ne sais pas ce qui nous attend là-bas mais ce que je sais, c'est que ces émotions très positives et très négatives qui se succèdent rapidement ça réveille! Et c'est précisément  ce qui me plaît dans le fait de voyager.

 

Sarah Aubert

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Mike (jeudi, 29 mars 2018 04:38)

    Cà me rapelle la nuit de notre vingtième anniversaire de mariage à Tahiti-Huahine, débarqués du bateau sans réservations, tout ce que nous avions pu trouver était une chambre avec 4 murs de béton brut et des lézards translucents qui courraient ici et là dans la chambre! Par contre, un magnifique bougainvillier qui avait envahi une partie de la chambre par la fenêtre ouverte! (Sûrement de là que venaient les lézards) L'aventure!

  • #2

    Jean Baptiste (lundi, 02 avril 2018 22:50)

    Oalalalal Maco, jokonda,le reggae bar crazy freaking Costa Rica. Happy Collibri bienvenidos familia!!! Pablito no quiere caminar???? Vamos pequinito!!!! Que d’aventure mais n’oubliez pas dans 1 semaine les plages seront votre et vous allez continuer de vivre un truc de fou... Life is good familia. Allez allez on lâche rien. Merci pour cette aventure que vous nous faites vivre. Avec Maggie même principe pas de tunes pas de carte et pas marcher alors j’ai louer un vélo, payer avec une carte de crédit et pris des taxis. Fuck it and pura vida companieros!!!